Nos objets connectés sont-ils vraiment sécurisés ?

sécurité

Aujourd’hui les objets connectés font partie de notre quotidien. En effet nos montres, en passant par notre réfrigérateur, jusqu’aux caméras de surveillance, tout maintenant connecté 24 heures sur 24. Le cabinet d’étude IDC annonce que d’ici 2020, le nombre d’objets connectés dépassera les 28 milliards, et ce, grâce (ou a cause) d’une croissance annuelle mondiale de 17,5%. Mais ces objets connectés ne sont pas toujours utilisés pour nous faciliter la vie.

Ils ont des yeux et des oreilles !

En effet, prenons le cas du fabricant de télévisons Vizio. L’entreprise a été condamné par l’autorité américaine de protection des consommateurs, pour les avoir espionnés sur une durée de deux ans et sans leur consentement. Vizio récoltait des informations telles que le type de film, de pub les utilisateurs regardaient, mais aussi l’adresse IP de l’appareil, ou les points d’accès Wi-Fi, dans le but de les revendre dans et de mesurer son audience.

Les Smart TV Samsung ne s’en cachent pas et l’écrivent noir sur blanc dans leurs conditions d’utilisation :

« Veuillez par ailleurs noter que si vos paroles contiennent des informations personnelles ou d’autres informations sensibles, ces dernières seront incluses dans les données capturées et transmises à une tierce partie dans le cadre de votre utilisation de la fonction de Reconnaissance vocale. »

Un cas similaire qui fait froid dans le dos !

Le réseau de bots (botnet) Mirai. Pas très connu mais pourtant redoutables. À l’origine, un bobnet c’est un réseau de « PC zombies » dont le contrôle a été pris par des « pirates » informatiques à l’insu de leur propriétaire. Mais les botnet Mirai peuvent prendre le contrôle de certains objets connectés du type caméras de surveillance et micro. Les botnets ne sont pas nouveaux, mais l’utilisation d’objets connectés au lieu d’ordinateurs confère à Mirai un pouvoir de nuisance jamais atteint auparavant.

C’est vrai que les objets connectés nous facilitent la vie de tous les jours, nous donnent accès à des données personnalisées, accès à l’information et au savoir à n’importe quelle heure et dans n’importe quel lieu. Seulement, utilisés à de mauvaises fins, ces appareils hi-tech sont utilisés pour récolter des informations personnelles à des fins purement financières.

Alors pouvons-nous toujours faire confiance aux objets qui nous entourent ?

Cet article a été écrit dans le cadre de mes études à l’ESCEN.

Céline Bourra